Türkiye Cumhuriyeti

Marsilya Başkonsolosluğu

Başkonsolosluk Duyurusu

Marignane'da Iftar. , 09.09.2010

500 personnes ont rompu le jeûne du Ramadan

Publié le jeudi 09 septembre 2010 à 12H09

A Gignac, les Turcs de Marignane ont partagé un repas de fête

Voir tous ces gens repartir contents, heureux de leur soirée, nous fait énormément plaisir. Ce soir nous sommes plus que satisfaits".

Ces propos de Songul Ozer, la présidente de l'antenne féminine de l'association culturelle turque, illustrent parfaitement la réussite de la soirée que l'association a organisé mardi soir à l'espace 96, à Gignac la Nerthe. Une soirée conviviale à laquelle ont participé près de 500 personnes et dont le but était, en cette période de ramadan, de permettre aux invités: des représentants de religions, de cultures et de nationalités différentes, de "casser" le jeûne avec la communauté musulmane.

C'est l'iman Hasan Koksen qui a lancé la soirée avec l'appel à la prière.

Visages figés, les bras tendus avec la paume des mains retournée vers le haut, comme pour demander l'aide de Dieu, les musulmans communient. Puis ils passent les deux mains sur leur visage comme pour le laver de toute impureté. Les autres, curieux et discrets à la fois, observent, respectueux.

Un vrai festin après la prière

Sur la table, les plats sont déjà servis, il ne faut pas tarder, les convives qui font le ramadan n'ont rien bu ni mangé depuis 6h30 le matin. Puis l'imam annonce la fin de la prière, les mains se lèvent, le dîner peut commencer. Soupe de lentilles rouges, feuilles de vigne, börek, kebab de légumes et de viande de mouton, baklava... les convives apprécient. Ils apprécieront surtout les pâtisseries faites par les femmes de Florida parc, le tout dans une sympathique ambiance.

Présent à cette soirée le consul de Turquie se confie: "Nous avons l'habitude de partager avec tout le monde quelle que soit la race, la religion, la couleur, c'est une belle soirée et c'est pour moi un honneur d'être parmi vous."

Les autres religions représentées

Présent également le curé de la paroisse de Marignane, le père de Fleurian, n'est pas resté insensible à cette invitation: "C'est une belle initiative et je souhaite une grande ouverture entre les deux communautés religieuses." De son côté, la communauté israélite, ne pouvant être représentée, a tenu à ce qu'un message de sympathie et d'amitié soit lu, ce qui fut fait. Pour Songul Ozer, la fête fut complète: "En Turquie, c'est de tradition de réunir toutes les religions. On a voulu faire pareil ici. Pendant le ramadan, c'est une grosse action que de faire partager les gens, les faire manger, partager nos coutumes." Le mot de la fin revenait au président de l'association, Hicabi Findik: "C'est la première fois que nous faisons ce genre de soirée en l'ouvrant à tous y compris les Kurdes et les Arméniens. Nous avons aussi invité des représentants d'associations marignanaises. C'est un succès, nous sommes fiers, et nous allons renouveler l'expérience avec encore plus d'invités."

Notons que cette soirée a été entièrement financée par l'association et par des dons, sans oublier le travail des bénévoles qui ont tout fait, même la cuisine. Des bénévoles qui, comme l'ensemble de la communauté musulmane, vont continuer la fête aujourd'hui puisque c'est L'Aïd... Le Noël des musulmans en quelque sorte.

*******************************************************************************************************************************

Ils étaient présents à cette soirée

Parmi les nombreuses personnes présentes à cette soirée, onretiendra la présence de: -Aydan Ozer, consul de Turquie. -Hasan Kokden, l'imam. - Le père De Fleurian, le curé de la paroisse. -Vincent Gomez, Michel Gini, Christiane Lantermo, élus du groupe des forces de gauche. Yvon Strauss, directeur des affaires culturelles de la ville. Et un représentant de la communauté comorienne de Marseille.

İlgili Dosyalar :

- ols5jn552evzjk55wjjzrsbb222